0

Carnet du visiteur

Carnet du visiteur

819 376-5308
info@sltr.qc.ca

S'enregister Mot de passe oublé?
{{ loginform.error }}
Se connecter
{{ registerform.error }}
Se connecter
{{ forgotform.error }}

Votre carnet

Imprimer mon carnet Enregistrer mon carnet en format pdf Déconnexion

Avez-vous aimé votre visite?

Faites-nous part de votre appréciation en remplissant ce court sondage et courez la chance de gagner des livres en cadeau!

Jocelyne Robert Auteure

Essai

Vieillir avec panache

Éditeur : De l’Homme

Les clichés relatifs au vieillissement questionnés et déboulonnés les uns après les autres ! Les p’tits vieux par-ci, les p’tites vieilles par-là… Les gens âgés ne sont pas des petits. Véritable cri du cœur, ce livre trottait dans la tête de Jocelyne Robert depuis un bon moment. Elle l’a écrit en pleine pandémie de COVID 19 sous l’impulsion de l’indignation. Ces vieux et vieilles, parqués dans des centres hospitaliers et abandonnés, ou ces «jeunes vieux», prisonniers de leur résidence et infantilisés, elle les connaît et les fréquente assidûment. Elle sait de quoi elle parle. Comment pouvons-nous, collectivement, considérer cette tranche de la population comme une sous-catégorie plus ou moins inutile et accepter de la voir sujette à la ségrégation, si ce n’est à la détestation, hors-jeu dans ce monde du « tout lisse », du tout instagrammable ? Avec sa verve habituelle, son sens de la formule, son œil acéré, Jocelyne Robert nous aide à comprendre pourquoi la vieillesse nous épouvante, à changer le regard que nous portons sur les plus vieux de notre société. Plus encore, elle leur propose, à eux, de changer la perception qu’ils ont d’eux-mêmes. En bref, elle invite carrément à «révolutionner la vieillesse». Sous un regard bienveillant mais sans complaisance, elle donne à voir et à créer un âge de toutes les libertés, de l’érotisme retrouvé, de l’instant présent, des solitudes glorieuses, des tendres et désirables visages parcheminés.

Animations sur scène