0

Carnet du visiteur

Carnet du visiteur

819 376-5308
info@sltr.qc.ca

S'enregister Mot de passe oublé?
{{ loginform.error }}
Se connecter
{{ registerform.error }}
Se connecter
{{ forgotform.error }}

Votre carnet

Imprimer mon carnet Enregistrer mon carnet en format pdf Déconnexion

Avez-vous aimé votre visite?

Faites-nous part de votre appréciation en remplissant ce court sondage et courez la chance de gagner des livres en cadeau!

Alire

Les Éditions Alire publient depuis 1996 les auteurs québécois et canadiens francophones qui écrivent de la science-fiction, du fantastique et de la fantasy, mais aussi du polar et de l'espionnage, et traduisent aussi quelques-uns des meilleurs auteurs canadiens anglais de ces genres.

À découvrir au Salon du livre

Fantastique / Fantasy / SF / Horreur

Flots

Patrick Senécal

Bonjour. Je m’appelle Florence Roberge et j’ai huit ans. J’ai commencé un journal intime. Je trouve que c’est une bonne idée parce que je peux parler de mes amies Emma, Charlie et Ling. Il y a Félix aussi qui vient jouer avec nous même si c’est un gars. Et je peux aussi parler de mes parents. Il y a papa qui travaille dans son dépanneur. Il me montre comment marche la caisse et il me fait rire. Il y a maman qui me donne souvent plein de becs et avec qui je regarde plein de films d’horreur même si papa n’aime pas ça. Des fois, papa et maman se chicanent fort parce qu’ils parlent de moi. Papa dit que je suis bizarre et qu’on aurait dû écouter le docteur que j’ai vu l’année passée. Maman n’est pas d’accord, elle dit que je ne suis pas bizarre et elle traite papa de panaro, ou un mot comme ça. C’est là qu’ils se chicanent. Moi, je ne comprends rien de ce qu’ils disent. Mononcle Hubert m’a dit que personne n’a le droit de lire le journal intime des autres. Ça, c’est le fun, parce que je vais pouvoir tout écrire, même les affaires que je me ferais chicaner si on savait que je les avais faites. Comme ce qui est arrivé quand je suis allée voir le rat mort dans la poubelle…

Flots

Éditeur : Alire

Bonjour. Je m’appelle Florence Roberge et j’ai huit ans. J’ai commencé un journal intime. Je trouve que c’est une bonne idée parce que je peux parler de mes amies Emma, Charlie et Ling. Il y a Félix aussi qui vient jouer avec nous même si c’est un gars. Et je peux aussi parler de mes parents. Il y a papa qui travaille dans son dépanneur. Il me montre comment marche la caisse et il me fait rire. Il y a maman qui me donne souvent plein de becs et avec qui je regarde plein de films d’horreur même si papa n’aime pas ça. Des fois, papa et maman se chicanent fort parce qu’ils parlent de moi. Papa dit que je suis bizarre et qu’on aurait dû écouter le docteur que j’ai vu l’année passée. Maman n’est pas d’accord, elle dit que je ne suis pas bizarre et elle traite papa de panaro, ou un mot comme ça. C’est là qu’ils se chicanent. Moi, je ne comprends rien de ce qu’ils disent. Mononcle Hubert m’a dit que personne n’a le droit de lire le journal intime des autres. Ça, c’est le fun, parce que je vais pouvoir tout écrire, même les affaires que je me ferais chicaner si on savait que je les avais faites. Comme ce qui est arrivé quand je suis allée voir le rat mort dans la poubelle…

27.95$
Fantastique / Fantasy / SF / Horreur

L’Empire bleu sang

Vic Verdier

Au XVIIe siècle, la découverte de diamants bleus sous la ville de Québec a permis à la Cité-État de devenir la plus riche et la plus puissante du monde ; depuis, scientifiques et intellectuels accourent vers ce nouvel Eldorado afin de profiter de la visibilité et du rayonnement de l’« Étoile du Nord ». C’est au cœur de cette effervescence qu’un exalté se proclame le « Vrai Messie », au grand dam du clergé catholique qui règne en maître sur la Cité. Quand l’armée qu’il a levée – ses fidèles se font transpercer la main gauche en signe d’obédience – afin de protéger Québec du Grand Mal prend une ampleur alarmante, l’Église se tourne vers le professeur Paul Raumeo, l’enfant terrible du darwinisme qui, fort de ses connaissances en génétique, a créé les Dogues d’Orléans, véritables machines à tuer dotées d’une intelligence quasi humaine. À la veille de la Saint-Jean de 1887, alors que la tension culmine entre les deux factions, la population apprend que Victor Notre-Dame, le plus beau spécimen créé par Raumeo, est revenu dans la Cité-État. Or, le Dogue a une telle soif d’en découdre que cette « fête nationale » passera à l’Histoire !

Polar / Suspense

Stigmates

Richard Ste-Marie

Quelques jours après avoir demandé à voir le sergent-détective Francis Pagliaro, Gaétan Rivard, un détenu de la prison de Donnacona condamné à perpétuité pour avoir tué Florence Lussier et son fils Jérémie, a tenté de se suicider. Francis, déjà affairé à élucider une pénible histoire de féminicide impliquant un policier, accepte néanmoins la demande de son supérieur de découvrir ce qui a poussé l’ancien pharmacien à poser un tel geste, car, lors de leur rencontre, Rivard lui avait remis une feuille sur laquelle il avait dessiné un dessin très enfantin tout en ajoutant : « Gardez ça, ça vous sera utile à présent. » Pagliaro rouvre donc le dossier vieux de vingt et un ans pour lequel Rivard a plaidé coupable. Or, plus il fouille, plus il réalise à quel point ces aveux ont arrangé bien des gens de l’entourage du pharmacien. Mais quand il trouve un dessin – étrangement semblable à celui reçu du détenu – du petit Jérémie, à l’époque âgé de sept ans, Francis comprend qu’il a en main la clef qui va lui permettre non seulement d’expliquer le geste de Rivard, mais aussi la raison pour laquelle il s’est déclaré coupable de meurtres qu’il n’a vraisemblablement pas commis… voire de découvrir le véritable auteur de l’ancienne tuerie !

Polar / Suspense

Criminelles

Ariane Gélinas Maureen Martineau

… nous avons alors pensé que le crime aimait les complices et qu’il serait stimulant de concocter ensemble des plans crapuleux. Nous pourrions écrire un recueil à quatre mains, qui prendrait pour cadre les noires forêts, leurs zecs, les chalets près de lacs parfois anonymes. Nous avons aussi en commun, depuis nos premiers écrits, la propension à camper nos histoires en région, en milieux ruraux ou en territoires peu densément habités. Nous souhaitions, dans ce recueil, cartographier le Québec et, par-delà, proposer des escales tant en Gaspésie qu’en Mauricie, en Chaudière-Appalaches et dans le Bas-Saint-Laurent. Continuer à élaborer une toponymie du crime… … dans toutes les nouvelles, des femmes seraient mêlées à des méfaits de différentes manières, les « signeraient » ou en seraient parfois les témoins. Les crimes prendraient des formes variées, de la voie de fait au vol en passant par le meurtre, le délit de fuite ou le fait de garder le silence sur une violation de la loi… … notre troisième inspiration fut le calendrier sélène, le passage des différentes phases de la Lune – pleine, absente ou partielle – entre janvier et décembre. Saviez-vous qu’un certain nombre d’années comptent une lune perdue, treizième apparition dans le ciel de l’astre blême ?

Fantastique / Fantasy / SF / Horreur

Geist – Les Héritiers de Nikola Tesla

Sébastien Chartrand

À Paris, soixante-quatre ans après l’Instauration de la Régence, tous les arrondissements sont éclairés par la singulière lumière cyan des réverbères teslaïques, le temps est rigoureusement contrôlé et les autorités s’apprêtent à inaugurer la tour du Perikardia qui, entre autres prouesses technologiques, générera un dôme inviolable de particules au-dessus de la capitale afin de la protéger des attaques de la Russie trotskiste. Pourtant, le Mal du Siècle – ce que les poètes nommaient anciennement le spleen – frappe maintenant plus de dix pour cent de la population parisienne, qui sombre lentement mais sûrement dans la folie. Quand Danijel Tesla, le fils du célèbre Nikola, est assassiné, le lieutenant-Geist Georges Parent, chargé de l’enquête, constate que les indices démontrent que l’ingénieur a été assassiné par un séculaire, un de ces fous atteints du Mal du Siècle. Pourtant, la fille de la victime, Mariska, affirme que son père était un grand prescient qui aurait pu sans peine se prémunir contre l’assaut d’un séculaire. Pour Georges Parent, une seule conclusion s’impose : Danijel Tesla a été victime d’un complot et c’est à lui de découvrir qui l’a ourdi. Or, le lieutenant-Geist est loin de se douter que son enquête le mènera à la source même de ce qui gangrène les plus hautes sphères de la Régence…

Flots

Éditeur : Alire

Bonjour. Je m’appelle Florence Roberge et j’ai huit ans. J’ai commencé un journal intime. Je trouve que c’est une bonne idée parce que je peux parler de mes amies Emma, Charlie et Ling. Il y a Félix aussi qui vient jouer avec nous même si c’est un gars. Et je peux aussi parler de mes parents. Il y a papa qui travaille dans son dépanneur. Il me montre comment marche la caisse et il me fait rire. Il y a maman qui me donne souvent plein de becs et avec qui je regarde plein de films d’horreur même si papa n’aime pas ça. Des fois, papa et maman se chicanent fort parce qu’ils parlent de moi. Papa dit que je suis bizarre et qu’on aurait dû écouter le docteur que j’ai vu l’année passée. Maman n’est pas d’accord, elle dit que je ne suis pas bizarre et elle traite papa de panaro, ou un mot comme ça. C’est là qu’ils se chicanent. Moi, je ne comprends rien de ce qu’ils disent. Mononcle Hubert m’a dit que personne n’a le droit de lire le journal intime des autres. Ça, c’est le fun, parce que je vais pouvoir tout écrire, même les affaires que je me ferais chicaner si on savait que je les avais faites. Comme ce qui est arrivé quand je suis allée voir le rat mort dans la poubelle…

27.95$

L’Empire bleu sang

Éditeur : Alire

Au XVIIe siècle, la découverte de diamants bleus sous la ville de Québec a permis à la Cité-État de devenir la plus riche et la plus puissante du monde ; depuis, scientifiques et intellectuels accourent vers ce nouvel Eldorado afin de profiter de la visibilité et du rayonnement de l’« Étoile du Nord ». C’est au cœur de cette effervescence qu’un exalté se proclame le « Vrai Messie », au grand dam du clergé catholique qui règne en maître sur la Cité. Quand l’armée qu’il a levée – ses fidèles se font transpercer la main gauche en signe d’obédience – afin de protéger Québec du Grand Mal prend une ampleur alarmante, l’Église se tourne vers le professeur Paul Raumeo, l’enfant terrible du darwinisme qui, fort de ses connaissances en génétique, a créé les Dogues d’Orléans, véritables machines à tuer dotées d’une intelligence quasi humaine. À la veille de la Saint-Jean de 1887, alors que la tension culmine entre les deux factions, la population apprend que Victor Notre-Dame, le plus beau spécimen créé par Raumeo, est revenu dans la Cité-État. Or, le Dogue a une telle soif d’en découdre que cette « fête nationale » passera à l’Histoire !

25.95$

Stigmates

Éditeur : Alire

Quelques jours après avoir demandé à voir le sergent-détective Francis Pagliaro, Gaétan Rivard, un détenu de la prison de Donnacona condamné à perpétuité pour avoir tué Florence Lussier et son fils Jérémie, a tenté de se suicider. Francis, déjà affairé à élucider une pénible histoire de féminicide impliquant un policier, accepte néanmoins la demande de son supérieur de découvrir ce qui a poussé l’ancien pharmacien à poser un tel geste, car, lors de leur rencontre, Rivard lui avait remis une feuille sur laquelle il avait dessiné un dessin très enfantin tout en ajoutant : « Gardez ça, ça vous sera utile à présent. » Pagliaro rouvre donc le dossier vieux de vingt et un ans pour lequel Rivard a plaidé coupable. Or, plus il fouille, plus il réalise à quel point ces aveux ont arrangé bien des gens de l’entourage du pharmacien. Mais quand il trouve un dessin – étrangement semblable à celui reçu du détenu – du petit Jérémie, à l’époque âgé de sept ans, Francis comprend qu’il a en main la clef qui va lui permettre non seulement d’expliquer le geste de Rivard, mais aussi la raison pour laquelle il s’est déclaré coupable de meurtres qu’il n’a vraisemblablement pas commis… voire de découvrir le véritable auteur de l’ancienne tuerie !

27.95$

Criminelles

Éditeur : Alire

… nous avons alors pensé que le crime aimait les complices et qu’il serait stimulant de concocter ensemble des plans crapuleux. Nous pourrions écrire un recueil à quatre mains, qui prendrait pour cadre les noires forêts, leurs zecs, les chalets près de lacs parfois anonymes. Nous avons aussi en commun, depuis nos premiers écrits, la propension à camper nos histoires en région, en milieux ruraux ou en territoires peu densément habités. Nous souhaitions, dans ce recueil, cartographier le Québec et, par-delà, proposer des escales tant en Gaspésie qu’en Mauricie, en Chaudière-Appalaches et dans le Bas-Saint-Laurent. Continuer à élaborer une toponymie du crime… … dans toutes les nouvelles, des femmes seraient mêlées à des méfaits de différentes manières, les « signeraient » ou en seraient parfois les témoins. Les crimes prendraient des formes variées, de la voie de fait au vol en passant par le meurtre, le délit de fuite ou le fait de garder le silence sur une violation de la loi… … notre troisième inspiration fut le calendrier sélène, le passage des différentes phases de la Lune – pleine, absente ou partielle – entre janvier et décembre. Saviez-vous qu’un certain nombre d’années comptent une lune perdue, treizième apparition dans le ciel de l’astre blême ?

27.95$

Geist – Les Héritiers de Nikola Tesla

Éditeur : Alire

À Paris, soixante-quatre ans après l’Instauration de la Régence, tous les arrondissements sont éclairés par la singulière lumière cyan des réverbères teslaïques, le temps est rigoureusement contrôlé et les autorités s’apprêtent à inaugurer la tour du Perikardia qui, entre autres prouesses technologiques, générera un dôme inviolable de particules au-dessus de la capitale afin de la protéger des attaques de la Russie trotskiste. Pourtant, le Mal du Siècle – ce que les poètes nommaient anciennement le spleen – frappe maintenant plus de dix pour cent de la population parisienne, qui sombre lentement mais sûrement dans la folie. Quand Danijel Tesla, le fils du célèbre Nikola, est assassiné, le lieutenant-Geist Georges Parent, chargé de l’enquête, constate que les indices démontrent que l’ingénieur a été assassiné par un séculaire, un de ces fous atteints du Mal du Siècle. Pourtant, la fille de la victime, Mariska, affirme que son père était un grand prescient qui aurait pu sans peine se prémunir contre l’assaut d’un séculaire. Pour Georges Parent, une seule conclusion s’impose : Danijel Tesla a été victime d’un complot et c’est à lui de découvrir qui l’a ourdi. Or, le lieutenant-Geist est loin de se douter que son enquête le mènera à la source même de ce qui gangrène les plus hautes sphères de la Régence…

27.95$

Pour nous joindre

Alire

120, côte du Passage
Lévis, Québec, G6V5S9