0

Carnet du visiteur

Carnet du visiteur

819 376-5308
info@sltr.qc.ca

S'enregister Mot de passe oublé?
{{ loginform.error }}
Se connecter
{{ registerform.error }}
Se connecter
{{ forgotform.error }}

Votre carnet

Imprimer mon carnet Enregistrer mon carnet en format pdf Déconnexion

Avez-vous aimé votre visite?

Faites-nous part de votre appréciation en remplissant ce court sondage et courez la chance de gagner des livres en cadeau!

Groupe Nota bene

Formé officiellement en 2016, le Groupe Nota bene est composé de cinq maisons d'édition (Alias, Le lézard amoureux, Nota bene, Triptyque et Varia). Il édite des études et des essais, de la fiction, du théâtre et de la poésie.

À découvrir au Salon du livre

Essai

Parlons de nuit, de fureur et de poésie. Entretiens sur la lecture et la création littéraire

Gérald Gaudet

En recueillant dans ces entretiens les propos des grandes voix de notre littérature québécoise, Gérald Gaudet effectue un travail essentiel de mémoire vivante. Il accueille par sa générosité sans complaisance les paroles les plus essentielles, celles qui amènent au coeur de notre nuit humaine, celles qui laissent parler la fureur de vivre et d’écrire, celles qui, en un mot, nous tiennent en éveil jusqu’à l’aube d’une lumière poétique à venir qui, on l’espère, nous permettra d’enfin mieux habiter le monde. Entretiens avec Martine Audet, Joséphine Bacon, Marjolaine Beauchamp, Victor- Lévy Beaulieu, Yves Boisvert, Dany Boudreault, Jonathan Charette, Jean-Marc Desgent, Yan Giroux, François Guerrette, Benoit Jutras, Kevin Lambert, Pierre Ouellet, Chloé Savoie-Bernard, France Théoret, Élise Turcotte, Laurence Veilleux et Maude Veilleux.

Parlons de nuit, de fureur et de poésie. Entretiens sur la lecture et la création littéraire

Éditeur : Nota bene

En recueillant dans ces entretiens les propos des grandes voix de notre littérature québécoise, Gérald Gaudet effectue un travail essentiel de mémoire vivante. Il accueille par sa générosité sans complaisance les paroles les plus essentielles, celles qui amènent au coeur de notre nuit humaine, celles qui laissent parler la fureur de vivre et d’écrire, celles qui, en un mot, nous tiennent en éveil jusqu’à l’aube d’une lumière poétique à venir qui, on l’espère, nous permettra d’enfin mieux habiter le monde. Entretiens avec Martine Audet, Joséphine Bacon, Marjolaine Beauchamp, Victor- Lévy Beaulieu, Yves Boisvert, Dany Boudreault, Jonathan Charette, Jean-Marc Desgent, Yan Giroux, François Guerrette, Benoit Jutras, Kevin Lambert, Pierre Ouellet, Chloé Savoie-Bernard, France Théoret, Élise Turcotte, Laurence Veilleux et Maude Veilleux.

31.95$
Biographie / Récit Littérature LGBTQ+

Les carnets de l’underground

Gabriel Cholette Jacob Pyne

Les carnets de l’underground, ce sont les notes de terrain d’un club kid de Montréal, doctorant en études médiévales, qui court du Mile End à Berlin, en passant par Manhattan, pour ne rien manquer du lifestyle sexe, drogues et musique techno. Écrits dans une langue orale, désinhibée, rythmée par une pratique de l’écriture héritée d’Instagram, les carnets sont accompagnés des illustrations affriolantes de Jacob Pyne, qui répondent parfaitement à la mélancolie parfois autodestructrice du narrateur.

Biographie / Récit Essai

Pauvreté

Stéphanie Roussel

Ce livre est l’histoire de douze textes survivants, rescapés, qui, faute de ressources, auraient pu ne jamais voir le jour. Traversés par le thème de la pauvreté, ces récits troublent le rapport à la famille, à l’éducation, au corps, à la mode, à la nourriture, à la mémoire, à la dette ; les voix, éloquentes et poignantes, s’y font écho autant qu’elles adressent les silences qui persistent. La pauvreté se montre ici de l’intérieur, sans qu’on l’antagonise, la réduise à une seule chose ou l’idéalise. Les auteur·ices expriment à la fois l’attachement et le rejet, l’amour et la souffrance ressentis envers l’expérience de la pauvreté, et parfois envers son éloignement. Par le croisement de différents vécus et de différentes esthétiques, ce collectif en déplie les complexités, les ambiguïtés, les contradictions. Pauvreté rassemble des textes risqués, courageux et bouleversants, qui empruntent au récit, à la poésie, à l’essai lyrique et à la correspondance. Ces textes incarnés, écrits depuis des corps transfuges qui ont connu ou qui côtoient la pauvreté, interrogent les marques qu’elle peut laisser – entre honte, culpabilité et réinvention. Avec des textes de: Marie-Célie Agnant, Jennifer Bélanger, Pascale Bérubé, Marilou Craft, Nicholas Dawson, Jean-Guy Forget, Jonathan Lemire, Mariève Maréchale, Alex Noël, Emmanuelle Riendeau, Karine Rosso et Stéphanie Roussel.

Polar / Suspense Roman

Brébeuf

Catherine Côté

Montréal, automne 1947. Léopold Gauthier, vétéran de la Seconde Guerre mondiale et ancien détective de la Sûreté de Montréal, a de la difficulté à réintégrer la vie civile. Après sept ans d’absence, Léopold devrait être heureux de son retour, de revoir sa conjointe Suzanne… mais quelque chose cloche. Lorsqu’on demande à Marcus O’Malley, l’ancien partenaire de Léopold, d’enquêter sur le meurtre brutal d’un étudiant du collège Jean-de-Brébeuf, Marcus prie son vieil ami de lui prêter main-forte. Suzanne Gauthier, devenue reporter de crimes au Montréal-Matin, encourage Léopold à accepter l’offre de Marcus. S’improvisant détective privé, Léopold se joint donc à Marcus. Mais lorsque les victimes commencent à se multiplier, l’enquête se transforme en course contre la montre pour arrêter le tueur qui cible les élèves des collèges de Montréal… Portrait pluvieux d’une époque aux cicatrices nombreuses, furieusement parfumé de whisky et de cigares, Brébeuf joue avec les codes d’un genre littéraire bicentenaire et attribue aux femmes une place de premier plan.

Biographie / Récit Essai

Se faire éclaté.e

Pierre-Luc Landry Nicholas Dawson Karianne Trudeau Beaunoyer

Les autrices et auteurs de cet ouvrage collectif tentent de cerner les particularités de l’écriture de soi lorsqu’elle est subvertie par différents brouillages. Iels cherchent à voir ce que le mélange des genres créatifs et théoriques peut faire subir à la posture du « je », tout en s’intéressant aux histoires qu’on raconte et qu’on se raconte, à l’écriture dans et depuis les marges, à l’altérité et aux croisements des disciplines de manière essayistique, fictionnelle et poétique. Se faire éclaté·e est à envisager comme une exploration hybride et collective des écritures de soi – un soi qui, depuis les marges dans lesquelles il a été placé et depuis les violences qu’il a subies, ne peut faire autrement que se penser de manière éclatée. Avec des textes de Marilou Craft, Nicholas Dawson, Fanie Demeule, Kevin Lambert, Pierre-Luc Landry, Stéphane Martelly, Alex Noël, Karine Rosso, Chloé Savoie-Bernard et Karianne Trudeau Beaunoyer.

Parlons de nuit, de fureur et de poésie. Entretiens sur la lecture et la création littéraire

Éditeur : Nota bene

En recueillant dans ces entretiens les propos des grandes voix de notre littérature québécoise, Gérald Gaudet effectue un travail essentiel de mémoire vivante. Il accueille par sa générosité sans complaisance les paroles les plus essentielles, celles qui amènent au coeur de notre nuit humaine, celles qui laissent parler la fureur de vivre et d’écrire, celles qui, en un mot, nous tiennent en éveil jusqu’à l’aube d’une lumière poétique à venir qui, on l’espère, nous permettra d’enfin mieux habiter le monde. Entretiens avec Martine Audet, Joséphine Bacon, Marjolaine Beauchamp, Victor- Lévy Beaulieu, Yves Boisvert, Dany Boudreault, Jonathan Charette, Jean-Marc Desgent, Yan Giroux, François Guerrette, Benoit Jutras, Kevin Lambert, Pierre Ouellet, Chloé Savoie-Bernard, France Théoret, Élise Turcotte, Laurence Veilleux et Maude Veilleux.

31.95$

Les carnets de l’underground

Éditeur : Triptyque

Les carnets de l’underground, ce sont les notes de terrain d’un club kid de Montréal, doctorant en études médiévales, qui court du Mile End à Berlin, en passant par Manhattan, pour ne rien manquer du lifestyle sexe, drogues et musique techno. Écrits dans une langue orale, désinhibée, rythmée par une pratique de l’écriture héritée d’Instagram, les carnets sont accompagnés des illustrations affriolantes de Jacob Pyne, qui répondent parfaitement à la mélancolie parfois autodestructrice du narrateur.

28.95$

Pauvreté

Éditeur : Triptyque

Ce livre est l’histoire de douze textes survivants, rescapés, qui, faute de ressources, auraient pu ne jamais voir le jour. Traversés par le thème de la pauvreté, ces récits troublent le rapport à la famille, à l’éducation, au corps, à la mode, à la nourriture, à la mémoire, à la dette ; les voix, éloquentes et poignantes, s’y font écho autant qu’elles adressent les silences qui persistent. La pauvreté se montre ici de l’intérieur, sans qu’on l’antagonise, la réduise à une seule chose ou l’idéalise. Les auteur·ices expriment à la fois l’attachement et le rejet, l’amour et la souffrance ressentis envers l’expérience de la pauvreté, et parfois envers son éloignement. Par le croisement de différents vécus et de différentes esthétiques, ce collectif en déplie les complexités, les ambiguïtés, les contradictions. Pauvreté rassemble des textes risqués, courageux et bouleversants, qui empruntent au récit, à la poésie, à l’essai lyrique et à la correspondance. Ces textes incarnés, écrits depuis des corps transfuges qui ont connu ou qui côtoient la pauvreté, interrogent les marques qu’elle peut laisser – entre honte, culpabilité et réinvention. Avec des textes de: Marie-Célie Agnant, Jennifer Bélanger, Pascale Bérubé, Marilou Craft, Nicholas Dawson, Jean-Guy Forget, Jonathan Lemire, Mariève Maréchale, Alex Noël, Emmanuelle Riendeau, Karine Rosso et Stéphanie Roussel.

22.95$

Brébeuf

Éditeur : Triptyque

Montréal, automne 1947. Léopold Gauthier, vétéran de la Seconde Guerre mondiale et ancien détective de la Sûreté de Montréal, a de la difficulté à réintégrer la vie civile. Après sept ans d’absence, Léopold devrait être heureux de son retour, de revoir sa conjointe Suzanne… mais quelque chose cloche. Lorsqu’on demande à Marcus O’Malley, l’ancien partenaire de Léopold, d’enquêter sur le meurtre brutal d’un étudiant du collège Jean-de-Brébeuf, Marcus prie son vieil ami de lui prêter main-forte. Suzanne Gauthier, devenue reporter de crimes au Montréal-Matin, encourage Léopold à accepter l’offre de Marcus. S’improvisant détective privé, Léopold se joint donc à Marcus. Mais lorsque les victimes commencent à se multiplier, l’enquête se transforme en course contre la montre pour arrêter le tueur qui cible les élèves des collèges de Montréal… Portrait pluvieux d’une époque aux cicatrices nombreuses, furieusement parfumé de whisky et de cigares, Brébeuf joue avec les codes d’un genre littéraire bicentenaire et attribue aux femmes une place de premier plan.

22.95$

Se faire éclaté.e

Éditeur : Nota bene

Les autrices et auteurs de cet ouvrage collectif tentent de cerner les particularités de l’écriture de soi lorsqu’elle est subvertie par différents brouillages. Iels cherchent à voir ce que le mélange des genres créatifs et théoriques peut faire subir à la posture du « je », tout en s’intéressant aux histoires qu’on raconte et qu’on se raconte, à l’écriture dans et depuis les marges, à l’altérité et aux croisements des disciplines de manière essayistique, fictionnelle et poétique. Se faire éclaté·e est à envisager comme une exploration hybride et collective des écritures de soi – un soi qui, depuis les marges dans lesquelles il a été placé et depuis les violences qu’il a subies, ne peut faire autrement que se penser de manière éclatée. Avec des textes de Marilou Craft, Nicholas Dawson, Fanie Demeule, Kevin Lambert, Pierre-Luc Landry, Stéphane Martelly, Alex Noël, Karine Rosso, Chloé Savoie-Bernard et Karianne Trudeau Beaunoyer.

22.95$

La maison d’édition et ses auteur.e.s en images

Les activités de nos auteurs au Salon du livre

Pour nous joindre

Groupe Nota bene

2200 Marie-Anne Est
Montréal, Québec, H2H 1N1
5145971666
info@groupenotabene.com
https://www.groupenotabene.com